Centre Dramatique National de Quartier
 
La saison
Image
Crash Coeur

Vendredi 7 et samedi 8 septembre

 

ImageCroisés lors de rencontres improvisées à l’Atelier du Plateau, la chanteuse tout terrain Angela Flao, le batteur de climats Antonin Leymarie, l’architecte des textures Joce Mienniel et le métallique Maxime Delpierre s’emparent d’un texte de Nicolas Flesch.

Soit d’un côté, un trousseur de contes urbains où les solitudes s’égarent dans les nuits capitales et de l’autre quatre fortes têtes d’un jazz furetant vers le trip hop, la folk lancinante, le rock minimaliste et la transe des villes. Ce combo risque fort de nous emporter dans une traversée cinématographique, un cantilène rock où les sons fraisent des mélodies obsédantes et les mots claquent comme des talons.

« Cla ! cla ! cla ! ― Paris ― une femme claque ses bottes ! bottes ! bottes ! Son amour perdu lui a retourné ses nerfs sur sa peau. Elle est une prière qui convoque les fantômes, une bataille qui voudrait déplier le temps, la ville, l’absence. Elle caresse les ponts, chérie les gravats, défie les algorithmes : son errance est une transe. Métamorphosée en pythie, elle déchiffre les néons, les visages, la nuit... la nuit que quadrillent les drones. Cla ! Cla ! Cla !»
Nicolas Flesch

Image

avec : Angela Flao, chant, Antonin Leymarie, batterie, Maxime Delpierre, guitare, Joce Mienniel, flûte

En partenariat avec le Festival Jazz à la Villette

Daniel Erdmann's Velvet Jungle

Dimanche 9 septembre à 19h

 

ImageAmbiance électrique et exubérante pour cette jungle de velours imaginée par le saxophoniste Daniel Erdmann. Accompagné des talentueux Théo Ceccaldi, Jim Hart, et du magicien des rythmes Cyril Atef, ce quartet nous emporte dans un ballet de transe, une déferlante mélodique.

Depuis sa première apparition à l’Atelier du Plateau, le trio Velvet Revolution a parcouru de nombreux chemins. Pour troubler sa route balisée, Daniel Erdmann a convié le batteur atypique Cyril Atef à les rejoindre et composer un nouveau répertoire. Velvet Jungle nous transporte dans les brumeuses capitales d’Europe de l’Est, et initie sa propre « révolution de velours ». Il y a du poétique et du littéraire, du pictural et de l’abstrait, de la créativité et du débordement.

Image

avec : Daniel Erdmann, saxophone ténor, Théo Ceccaldi, violon Jim Hart, vibraphone, Cyril Atef, batterie

En partenariat avec Jazz à la Villette