Centre Dramatique National de Quartier
 
Dissocier les fonds

mercredi 20 et jeudi 21 mai à 20h

 
<< Décembre 2018 >>
DLMMJVS
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     


Les archives
  • Décembre 2018
  • Novembre 2018
  • Octobre 2018
  • Septembre 2018
  • Juillet 2018
  • Juin 2018
  • Mai 2018
  • Avril 2018
  • Mars 2018
  • Février 2018
  • Janvier 2018
  • Décembre 2017
  • Novembre 2017
  • Octobre 2017
  • Septembre 2017
  • Juillet 2017
  • Juin 2017
  • Mai 2017
  • Avril 2017
  • Mars 2017
  • Février 2017
  • Janvier 2017
  • Décembre 2016
  • Novembre 2016
  • Octobre 2016
  • Septembre 2016
  • Juillet 2016
  • Juin 2016
  • Mai 2016
  • Avril 2016
  • Mars 2016
  • Février 2016
  • Janvier 2016
  • Décembre 2015
  • Novembre 2015
  • Octobre 2015
  • Septembre 2015
  • Juin 2015
  • Mai 2015
  • Avril 2015
  • Mars 2015
  • Février 2015
  • Janvier 2015
  • Décembre 2014
  • Novembre 2014
  • Octobre 2014
  • Septembre 2014


  • programmes archivés
  • saison 50
  • saison 49
  • saison 48
  • saison 47
  • saison 46
  • saison 45
  • saison 44
  • saison 43
  • saison 42
  • Image

    05_3AdissocierDissocier les fonds est un paysage polyphonique à trois voix: où l’océan est un rêve lié à un état de veille, où se fabrique une fiction où trois européennes urbaines en manque de perspective s’éloignent du bord de l’Europe, où l’océanographie se déploie comme un jeu de construction. Où la salle de spectacle est un volume noyé où les vagues et les courants se tracent au stylo bic, où l’on suit la trace impérative d’Anita Conti, première femme océanographe, où surgissent les spectres de l’océanographie opérationnelle, de la géopolitique des eaux territoriales…

    Station Miao tricote de drôles d’objets qui racontent l’environnement. A l’occasion de leur venue à l’Atelier du Plateau, la compagnie nous fait partager deux soirées maritimes et insolites.

    05_3Adissocier

    Un spectacle de la Cie Station Miao
    Avec : Stéphanie Barbarou, Laurence Hartenstein, Margherita Trefoloni
    Mise en scène : Laurence Hartenstein et Stéphanie Barbarou avec l’aide de Guillaume Rannou
    Texte : Laurence Hartenstein, extraits des récits des océanographes Anita Conti et Patrick Geitstedoerfer Composition de l’oratorio, scénographie, lumière : Station Miao
    Montage de la bande enregistrée : Stéphanie Barbarou

    Une production Station Miao avec l’aide de la DRAC Ile-de-France et le soutien de Lilas en Scène, du Château de La Roche-Guyon et du Nouveau théâtre de Montreuil.