Centre Dramatique National de Quartier
 
Carte blanche à Gilles Coronado

vendredi 25 et samedi 26 septembre à 20h

 
<< Mars 2019 >>
DLMMJVS
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      


Les archives
  • Mars 2019
  • Février 2019
  • Janvier 2019
  • Décembre 2018
  • Novembre 2018
  • Octobre 2018
  • Septembre 2018
  • Juillet 2018
  • Juin 2018
  • Mai 2018
  • Avril 2018
  • Mars 2018
  • Février 2018
  • Janvier 2018
  • Décembre 2017
  • Novembre 2017
  • Octobre 2017
  • Septembre 2017
  • Juillet 2017
  • Juin 2017
  • Mai 2017
  • Avril 2017
  • Mars 2017
  • Février 2017
  • Janvier 2017
  • Décembre 2016
  • Novembre 2016
  • Octobre 2016
  • Septembre 2016
  • Juillet 2016
  • Juin 2016
  • Mai 2016
  • Avril 2016
  • Mars 2016
  • Février 2016
  • Janvier 2016
  • Décembre 2015
  • Novembre 2015
  • Octobre 2015
  • Septembre 2015
  • Juin 2015
  • Mai 2015
  • Avril 2015
  • Mars 2015
  • Février 2015
  • Janvier 2015
  • Décembre 2014
  • Novembre 2014
  • Octobre 2014
  • Septembre 2014


  • programmes archivés
  • saison 51
  • saison 50
  • saison 49
  • saison 48
  • saison 47
  • saison 46
  • saison 45
  • saison 44
  • saison 43
  • saison 42
  • Image

    Image Un penchant certain pour l’éclectisme, une exigence artistique indiscutable, une palanquée de projets à son actif… Gilles Coronado expérimente, cherche, seul ou en belle compagnie, réinvente - avec les complices de longue date et ceux plus récemment rencontrés - la musique qui lui parle. Sa musique est celle de la collision des univers, de l’éclatement des genres et des apparences, du soudain frémissement qui marque le début d’une toute nouvelle rencontre.

    A l’occasion de sa carte blanche, le guitariste nous livre un aperçu de cette musique avec deux duos, deux voies.

    Pour cette première soirée, transgression des codes, implosions absurdes et jubilatoires seront au rendez-vous. Avec Golden Retrieval, Gilles Coronado et Fred Poulet s’imposent en fervents défenseurs du surréalisme et de l’absurde. Un cocktail de vingt-deux morceaux en moins d’une heure qui nous entraînera inévitablement dans une torpeur dadaïste pour le moins inattendue.

    Le lendemain, il retrouvera Nicolas Martel. Nos oreilles s’ébahiront d’une toute autre ritournelle, celle de J’ai peur mais j’avance, projet déjà accueilli en novembre dernier. Empruntant les chansons de Barbara, ils réinventent les contours et détours de chacune d’entre elles, pour un hommage sincère et troublant à la « longue dame brune ».

    Image

    vendredi 25 : Golden retrieval
    avec : Gilles Coronado, guitare, Fred Poulet, chant
    samedi 26 : J’ai peur mais j’avance
    avec : Gilles Coronado, guitare, Nicolas Martel, chant