Centre Dramatique National de Quartier
 
L'Atelier du Plateau fait son cirque

du jeudi 10 octobre au dimanche 27 octobre 2019.
jeudi, vendredi, samedi à 20h et dimanche à 17H

 
<< Septembre 2019 >>
DLMMJVS
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     


Les archives
  • Septembre 2019
  • Juin 2019
  • Mai 2019
  • Avril 2019
  • Mars 2019
  • Février 2019
  • Janvier 2019
  • Décembre 2018
  • Novembre 2018
  • Octobre 2018
  • Septembre 2018
  • Juin 2018
  • Mai 2018
  • Avril 2018
  • Mars 2018
  • Février 2018
  • Janvier 2018
  • Décembre 2017
  • Novembre 2017
  • Octobre 2017
  • Septembre 2017
  • Juillet 2017
  • Juin 2017
  • Mai 2017
  • Avril 2017
  • Mars 2017
  • Février 2017
  • Janvier 2017
  • Décembre 2016
  • Novembre 2016
  • Octobre 2016
  • Septembre 2016
  • Juillet 2016
  • Juin 2016
  • Mai 2016
  • Avril 2016
  • Mars 2016
  • Février 2016
  • Janvier 2016
  • Décembre 2015
  • Novembre 2015
  • Octobre 2015
  • Septembre 2015
  • Juin 2015
  • Mai 2015
  • Avril 2015
  • Mars 2015
  • Février 2015
  • Janvier 2015
  • Décembre 2014
  • Novembre 2014
  • Octobre 2014
  • Septembre 2014


  • programmes archivés
  • saison 52
  • saison 51
  • saison 50
  • saison 49
  • saison 48
  • saison 47
  • saison 46
  • saison 45
  • saison 44
  • saison 43
  • saison 42
  • Image

    Image Pour sa dix-huitième édition, « L’Atelier du Plateau fait son cirque », qui a enfin l’âge de voter et de s’émanciper, continue à braver les diktats, à fêter les mélanges, à ouvrir les vannes de l’improvisatoire en bande, à risquer le casse-gueule, à veiller aux équilibres des genres et des générations.
    Chaque soir, huit artistes de cirque et un trio de musiciens se lancent, sans répétition, à l’assaut d’un spectacle éphémère et non recyclable au canevas imaginé dans l’après-midi.

    Pour cette nouvelle session, avec force peintre, constructeur, bricoleur, nous transformons l’Atelier du Plateau en studio de cinéma dans lequel trône un inquiétant salon. Imaginons un salon bourgeois, un parquet caramel, des ancêtres aux murs, du papier peint élimé par le temps et la clope, imaginons que ce soit les restes d’une civilisation comme dans la planète des singes ou après un tremblement de terre, imaginons un salon hanté, celui des cauchemars et des longues insomnies, imaginons que ce soit l’endroit de vie et de retrouvailles d’une population multiple et décalée d’acrobates et de musiciens. Un cirque de salon !

    Chaque semaine, un artiste s’associe au directeur artistique pour élaborer, transfigurer, rechercher la mise en scène des soirées. Grain de sable et piment, alchimiste et ingénieur, cette double-vue permet de varier les focales et de remettre sans cesse en jeu la tension entre le libre improvisé et la belle rigidité de l’écriture. L’acrobate Alexandre Fournier, la cordiste Elsa Caillat ou encore les duettistes vocalistes, clowns et danseuses, Leïla Martial et Marlène Rostaing viendront ainsi se mêler au plateau pour coudre et abâtardir les us et cloisons de ce grand cirque.

    Côté musique, on imagine des orchestres de salon, une musique de chambre électro, des cordes saturées, des timbres baroques, des souffles et du tapage d’appartement. Une édition pour jouer des temporalités, évoquer un cirque musical d’anticipation.

    Image

    Direction artistique : Matthieu Malgrange, avec la complicité de Alexandre Fournier, Elsa Caillat, Marlène Rostaing et Leïla Martial – Peintures, accessoires : Myrtille Pichon – Construction et régie de plateau : Samuel Deschamps – Lumières et régie générale : Thomas Costerg

    © Thomas Jankowski