Centre Dramatique National de Quartier
 
Space Galvachers

mercredi 02 décembre à 20h

 
<< Septembre 2020 >>
DLMMJVS
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   


Les archives
  • Septembre 2020
  • Août 2020
  • Juillet 2020
  • Juin 2020
  • Mai 2020
  • Avril 2020
  • Mars 2020
  • Février 2020
  • Janvier 2020
  • Décembre 2019
  • Novembre 2019
  • Octobre 2019
  • Septembre 2019
  • Juin 2019
  • Mai 2019
  • Avril 2019
  • Mars 2019
  • Février 2019
  • Janvier 2019
  • Décembre 2018
  • Novembre 2018
  • Septembre 2018
  • Juin 2018
  • Mai 2018
  • Avril 2018
  • Mars 2018
  • Février 2018
  • Janvier 2018
  • Décembre 2017
  • Novembre 2017
  • Septembre 2017
  • Juillet 2017
  • Juin 2017
  • Mai 2017
  • Avril 2017
  • Mars 2017
  • Février 2017
  • Janvier 2017
  • Décembre 2016
  • Novembre 2016
  • Octobre 2016
  • Septembre 2016
  • Juillet 2016
  • Juin 2016
  • Mai 2016
  • Avril 2016
  • Mars 2016
  • Février 2016
  • Janvier 2016
  • Décembre 2015
  • Novembre 2015
  • Septembre 2015
  • Juin 2015
  • Mai 2015
  • Avril 2015
  • Mars 2015
  • Février 2015
  • Janvier 2015
  • Décembre 2014
  • Novembre 2014
  • Octobre 2014
  • Septembre 2014


  • programmes archivés
  • saison 54
  • saison 53
  • saison 52
  • saison 51
  • saison 50
  • saison 49
  • saison 48
  • saison 47
  • saison 46
  • saison 45
  • saison 44
  • saison 43
  • saison 42
  • Image

    Image Des velléités d’ailleurs… Une quête spatiale fantasmée… Une odyssée sidérale chimérique… La mission aura-t-elle lieu ? A-t-elle même simplement existé dans la tête de ces éternels losers cosmiques ? Un naufrage dans l’œuf, comme pour dire que l’utopie véritable est ici : la tête dans le ciel et les pieds dans la terre.
    Le son de Space Galvachers c’est ça ! Organique par essence, distordu dans la forme, étrangement familier et transportant ailleurs les telluriens que nous sommes.

    Le trio, dont « l’artisanat sonore » et l’instrumentation permettent une alchimie naturelle entre contemporain et traditionnel, acoustique et électrique, livre un premier répertoire mêlant des mélodies épurées et des improvisations texturales. Un voyage déroutant, entre le connu et l’inconnu, entre des sons traditionnels que l’on connaît mais qui ne sont pas intacts, et d’autres que l’on ne connaît pas mais qui nous semblent étonnamment proches.

    Image

    avec : Clément Janinet, violon, Clément Petit, violoncelle, Benjamin Flament, percussions

    © Stan Augris