Centre Dramatique National de Quartier
  Humeur du jour : Lea Guitter
Image

Champ libre à Léa Guitter, clown cordon-bleu, grooveuse de fritures et d’appeaux, dont les farces, les boulettes et l’allégresse ensoleillent les fourneaux de l’Atelier du Plateau et les appétits des habitué.e.s. Tel un couteau suisse à paillettes, elle passe, sans vergogne, des cuisines à la scène, des vocalises à la régie, de Paris à l’Ardèche. Des recettes à chanter sous les lumières des sweet home.

Entre Fallafels et Beignets.
Préparation en musique Rimsky-Korsakov : Scheherazade,op.35, on s’fait plaisir.

Pour cette fois, j’ai utilisé courgettes, farine de pois chiche, oignons jaunes et rouges, ail, noisettes, piment rouge, paprika, coriandre fraîche et en poudre, sel et huile de friture. Mais c’est une recette qui s’adapte à ce qu’il y a sous la main.
Concernant les quantités c’est au goût de chacun, je me permets tout de même cette petite remarque concernant la farine de pois chiche. En mettre trop risquerait de gâcher les autres saveurs. Le top c’est donc d’en mettre juste assez pour que le tout puisse tenir ensemble et faire des boulettes de la taille d’un bel abricot.
Râpez les courgettes et les laisser égoutter. Pour les oignons tu peux faire différentes coupes. Par exemple : oignons jaunes en lamelles fines et oignons rouges en carrés.
Couper l’ail. Hacher la coriandre. Faire torréfier les noisettes et les concasser. Mélanger le tout en ajoutant les épices et la farine. Faire chauffer l’huile de friture. Quand tu fais tes boulettes, garde les mains mouillées afin que la pâte ne reste pas collée à tes mains. Elles sont cuites de partout quand l’extérieur est bien doré. Comme accompagnement, j’ai fait une sauce à base d’ail et de lait fermenté, des œufs brouillés avec un peu de gruyère cuit dedans et une salade d’endives.

Image Image.

L’illustre MCM (Moelleux à la Crème de Marron).
Pour ceux et celles qui sont passés au Plateau ces derniers mois il est fort possible que vous l’ayez croisé et qu’il ait pris une place dans votre cœur. Moi qui suis en Ardèche actuellement, on peut dire que j’ai rejoint la source même de cette recette magique, les racines, là où tout a commencé.

Pour ce faire (et pour environ 6 personnes) :
500 grammes de crème de marron.
Faire fondre 100 grammes de beurre salé.
Monter en neige les blancs de 4 œufs.
Environ 45 minutes à 150 degrés.
Possibilité de saupoudrer avec de la farine de châtaignes, de riz et de cacao. Environ une cuillère à soupe de chaque mais c’est pas obligé. Je n’ai pas de four, je ne peux donc pas réalisé de MCM en ce moment. Voilà donc un dessin.
Image

Multi Kiss,

La Bonne Léa