Centre Dramatique National de Quartier
  Humeur de Vincent Courtois

JE HAIS LES GUILLEMENTS.
En 2020, j’ai emprisonné les mots. Je les ai contrôlés, « confinés » entre des guillemets.
Résigné, j’ai « respecté » les « gestes barrières », je me suis adapté au « couvre-feu », j’ai mis des guillemets dans des guillemets en remplissant mes « attestations de sortie ».
J’ai justifié mes déplacements pour « motif familial impérieux ».
J’ai subi les annulations et hypothétiques « reports », j’ai « visio-conférencé ». On m’a suggéré d’« enfourcher le tigre » puis je suis devenu « non-essentiel »…
Les applaudissements ont « muté » en silencieuses caméras, la scène est devenue « fenêtre », ma chambre « les loges », j’ai « uploadé », j’ai « downloadé », j’ai « podcasté » puis j’ai « upgradé » pour mieux « uploader » à nouveau…

EN 2021, C'EST FINI !
Plus de si, plus de peut-être, plus de guillemets !
Je parle au présent de l’indicatif et je rajoute des points d’exclamation partout ! Je fais des concerts, je joue du violoncelle devant du public !
À l’Atelier du Plateau, j’organise la première édition d’un festival de violoncelle ! J’y convie mes amis mais aussi les nouveaux venus. Je rencontre des jeunes artistes, je partage, j’échange ! J’invite ceux que j’aime et ceux que je ne connais pas encore.
J’essaie de nouveaux instruments, j’écoute parler, je communique, je provoque, je veux donner de l’envie.
Enfin je peux lire sur les lèvres. Je vois sourire, écouter, gueuler, exalter, rire, repousser les murs…
Respirer enfin !

La Compagnie de l’Imprévu - Vincent Courtois est accueillie à l’Atelier du Plateau, du 17 au 21 mars 2021, pour “Les Ateliers du violoncelle” projet mêlant concerts, master-classes, débats et expositions.
Plus d’infos par ici