Centre Dramatique National de Quartier
 
La saison
Image
Spectre Orchestra / Marc Nammour

mercredi 7 septembre à 20h complet
jeudi 8 septembre à 20h

 

ImageMarc Nammour, auteur, chanteur, rappeur, prône la «poésie comme sport de combat», et c’est en toute sincérité, le verbe engagé, qu’il vient nous livrer de nouveaux textes. Artiste en résidence à l’Atelier du Plateau la saison passée, il a imaginé pour cette rentrée festivalière une création en trio, pleine d’indignation et d’histoires où s’affichent les bruits intimes et salvateurs du présent.

Entouré de la guitare de Valentin Durup et du saxophone d’Akosh S., ce Spectre Orchestra, écrit dans l’urgence, s’écoute comme un roman noir musical dans lequel rôdent les peurs de l’époque.

Image

avec : Marc Nammour, textes, voix, machine, Valentin Durup, guitare, clavier, Akosh S., saxophone
Programme en partenariat avec le festival Jazz à la Villette.

Artiste en résidence

© COLINIIIP

Carte blanche à Sarah Murcia

vendredi 9 septembre à 20h complet
samedi 10 septembre à 20h complet

 

ImageSarah Murcia, musicienne-contrebassiste libre, compositrice sans ornière, prône les rencontres et les projets musicaux alertes et imprévisibles où se glissent autant le rock, la chanson, les musiques du monde, la pop…

Pour cette carte blanche à l’Atelier du Plateau, elle invite d’un côté le flûtiste Magic Malik et de l’autre le chanteur à la mandoline électrique Vic Moan pour deux duos débordant d’élégance, de virtuosité, d’énergie déjantée, de poésie et d’improvisation.

• le 09/09 Sarah Murcia/Magic Malik
Le flûtiste virtuose et la versatile contrebassiste ont parcouru ensemble les routes pendant de nombreuses années avec le Magic Malik Orchestra. Leur dialogue au fil de leurs rencontres en duo est toujours un moment riche de musicalité.

• le 10/09 Sarah Murcia/ Vic Moan
Complice de longue date, Sarah Murcia et Vic Moan se retrouvent cette fois pour dire en anglais et en français des textes de son recueil Noir de Monde, dans lequel se mêlent la fraîcheur d’une écriture de l’instant et la chaleur de la réflexion.

Image

avec : Sarah Murcia, contrebasse, voix, Magic Malik, flûtes, Vic Moan, chant, mandoline
Programme en partenariat avec le festival Jazz à la Villette.

© Emmanuel Rioufol

Le diseur de vérité

vendredi 16 septembre à 20h

 

ImageImage« Il y a des signes qui ne trompent pas, le temps était proche, le temps du diseur de vérité ».

Ze Jam Afane est un artiste inclassable qui raconte, pense, philosophe, dessine, chante d’un même geste. Il est imprégné par les chants du berceau de ses ancêtres, les Bulu du sud Cameroun. Ce sont des chants d’initiation à l’art de vivre en homme qui parlent d’amour, de la famille, de l’éducation, du courage de vivre.

« Est venu le temps pour moi de les donner en partage, de les célébrer avec la conviction que ces chansons trouveront en vous des résonnances et d’autres espaces d’épanouissement. » Ses projets personnels ne sont jamais vraiment personnels mais tournés vers les autres, « nos humanités ont des racines communes et malgré la distance géographique de nos puits, nous allons tous dans la même nappe phréatique ».

Après être venu éclairer l’Atelier du Plateau en compagnie de musiciens comme Vincent Courtois, Hélène Breschand, Danyèl Waro, c’est en version solo qu’il vient nous envelopper de son univers magique d’où émergent un animisme imaginaire et quelques vérités crues.

Image

Avec : André Ze Jam Afane, conte, chant, guitare

André Ze Jam Afane est en résidence pour la saison 2016/2017

Journal d'une apparition

samedi 17 septembre à 20h

 

ImageA la question « Pourquoi écrivez-vous ? », Robert Desnos répondait : « Pour donner rendez-vous ».

Entrer dans l’univers de Robert Desnos, c’est se laisser bercer par les cahots, les grondements, les piqués, les fracas, les rythmes ; c’est ressentir les fluctuations, les spirales, les glissements des multiples mouvements mélodiques de l’écriture automatique.

Mise en voix et en jeu par Serge Adam, Tania Pividori et Christelle Séry, cette performance, où se bousculent matière sonore et poésie directe, exprime en chansons la poésie surréaliste du poète. Les phrases de trompette, de guitare, les voix et les machines dialoguent avec le texte et nous invitent à créer notre propre narration. Un moment d’échange tenu, délié et physique où l’ineffable s’exprime.

Image

avec : Serge Adam, composition, laptop, trompette, Tania Pividori, composition, voix, Christelle Séry, composition, guitare électrique

Christelle Séry est en résidence pour la saison 2016/2017

© Cécile Brossart

Cortège de tête

jeudi 22 septembre à 20h - complet

 

ImageEn mars dernier, l’auteur Nicolas Flesch lançait une invitation, avec la complicité de l’Atelier du Plateau, à se rassembler, à se fédérer, à réinvestir la question politique, à réinventer la proximité, à entretenir le débat, à se muscler collectivement. Ce fut un geste inaugural, une soirée bancale de paroles libres, intimes, respectueuses, un geste de démocratie. La suite s’est écrit dans l’espace public, absorbant dans ses nuits debout ce geste satellite. Nicolas Flesch revient dans notre lieu pour continuer « Ici et maintenant » à écrire à plusieurs mains cette « Conférence imaginaire contre le réel ».

« Le réel s’ingéniait à ce que nos trajectoires jamais ne se croisent. Pourtant, chacun de notre côté, nous fabriquions l’instrument qui allait permettre nos rencontres : ce cortège bâtard qui déborde les syndicats, qui n’a pas de service d’ordre, que les flics nassent, qu’ils tabassent ; celui du black-block, celui qui part en manif sauvage, “Ahou !” dans lequel tu ne peux pas marcher sans tes lunettes de piscine et qui prend l’apéro chez Valls.

A base de textes écrits sur le vif, de souvenirs, de sons, nous raconterons cette fête. A l’instar de nos rencontres et de la bataille, qu’ensemble, encore, nous menons, notre geste sera inachevé. Vaille que vaille, ce soir-là nous chanterons le geste de ce cortège où se mélangent syndicalistes sincères, étudiants, chômeurs, lycéens... ce phœnix sur lequel le pouvoir jette des grenades, non pas tant parce qu’il pète les banques qu’il est la brume, où ceux qui ne devraient jamais se rencontrer se rencontrent ». Nicolas Flesch

Image

de et avec : Lisemarie, Reda, Abdel, Karim, Nicolas
Installation plastique : Stéphane Bérard

© d'après Lynx

Flute Fever Orchestra

samedi 24 septembre à 20h

 

ImageLyrisme, envoûtement des improvisations échevelées, rugissement des grooves, Flute Fever Orchestra fait exploser tous les clichés qui circulent à propos de la flûte.

Pour ce projet, Michel Edelin s’entoure de deux jeunes flûtistes créatives, Sylvaine Hélary et Ludivine Issambourg, et creuse le sillon initié par les grands anciens. Flute Fever Orchestra, soutenu par les sessions rythmiques complices des new-yorkais Peter Giron et John Betsch, promet un voyage virtuose et lyrique à souhait.

Michel Edelin poursuit son chemin pour faire de la flûte-jazz un moyen d’expression original, à part entière, à l’image de quelques aînés tels Roland Kirk ou Jeremy Steig. Flute Fever Orchestra se veut à l’image de ce renouveau en réunissant deux générations talentueuses, redonnant un souffle à cette expression instrumentale.

Image

avec : Michel Edelin, flûte, flûte alto, flûte basse, composition, Ludivine Issambourg, flûte, flûte alto, Sylvaine Hélary, piccolo, flûte, flûte alto, flûte basse, Peter Giron, contrebasse, John Betsch, batterie

L'Atelier du Plateau fait son cirque

du jeudi 6 au dimanche 23 octobre
jeudi, vendredi, samedi à 20h dimanche à 17h

 

Image programmation détaillée :
semaine 1 - du jeudi 6 au dimanche 10
semaine 2 - du jeudi 13 au dimanche 16
semaine 3 - du jeudi 20 au dimanche 23

Un rendez-vous de formes brèves, de créations aériennes, de rencontres inédites entre circassiens et musiciens, comédiens et danseurs, clowns et acrobates.

« L’ Atelier du Plateau fait son cirque » fête les quinze ans de son festival d’improvisation entre cirque et musique, l’âge des beaux gosses pour prendre la tangente vers des destinations qui ont la rage des terres en friche et la douceur des chemins mille fois foulés.

Depuis quinze ans, nous n’avons guère changé les grands principes de ce festival qui rassemble trois semaines durant plus de 80 artistes pour des soirées singulières. Chaque soir, huit artistes de cirque et un trio de musiciens se lancent ainsi à l’assaut d’un spectacle éphémère et non recyclable au canevas imaginé dans l’après-midi. Sans filet, sans répétition, les voilà qui foncent dans les murs avec pour seul mot d’ordre la liberté absolue, l’écoute de l’autre, la sincérité des gestes et une pointe d’humour iconoclaste.

Pour cette édition, nous avons invité des acrobates parleurs, des jongleurs de tchatche, des propulseurs de phrases, des dialoguistes de l’air, pour donner corps à un cirque de verve et de voltige. La musique des mots ne sera pas en reste avec une place de choix pour les artistes vocaux, les clameurs de toutes tessitures, et de nombreux trios inédits aux instrumentations chambristes et nomades.

L’espace scénographique de l’Atelier du Plateau sera transformé par la coloriste Camille Sauvage et la sculptrice Valentine Herrenschmidt qui disposeront sur les murs calligraphies de fer et d’acier, peinture dorée et argentée, pour écrire un ciel de poèmes, un journal intime évoquant l’imaginaire du cirque et ses fantômes.

Image

Direction artistique : Matthieu Malgrange
Scénographie, sculptures : Valentine Herrenschmidt
Scénographie, peintures : Camille Sauvage
Dispositif lumière : Thomas Costerg
Régie : Samuel Deschamps et Elsa Perrot

©Toma Jankowski

semaine 1

jeu 6, ven 7à 20h
sam 8 et dim 9 - COMPLET

 

ImageJeudi 6 Octobre à 20h
Avec les circassiens : Joao Pereira Dos Santos, mât chinois félin, Elsa Caillat, corde vive, Clémentine Lamouret, corde onirique, Cécile Mont-Reynaud, fileuse de mots, Christelle Herrscher, massue volatile, Kamma Rosenbeck et Carla Farreny Jimenez, trapèze enchevêtré, Antony Quenet, run man.
Et le groupe Ikui Doki : Robin Fincker, saxophone, Sophie Bernado, basson, Rafaëlle Rinaudo, harpe.

Vendredi 7 Octobre à 20h
Avec les circassiens : Joao Pereira Dos Santos, mât chinois félin, Elsa Caillat, corde vive, Clémentine Lamouret, corde onirique, Pauline Dau, acrodanse piquante, Cécile Mont-Reynaud, fileuse de mots, Marianna de Sanctis, hula-hoop, Vincent Berhault, jongleur des frontières.
Et les musiciens : Louis Sclavis, clarinette, Jean Dousteyssier, clarinette, Sylvain Rifflet, clarinette.

Samedi 8 Octobre à 20h - COMPLET
Avec les circassiens : Johan Swartvagher, massue scandée, Volodia Lesluin, corde de velours, Simon Nyiringabo, trapèze Washington, Coline Mazurek, acrobate des voltiges, Julie Tavert, acrobate engagée, Marianna de Sanctis, hula-hoop, Valentin Lumière, clown crooner.
Et les musiciens : Vincent Courtois, violoncelle, Franck Vaillant, batterie, Leïla Martial, voix.

Dimanche 9 Octobre à 17h -COMPLET
Avec les circassiens : Johan Swartvagher, massue scandée, Volodia Lesluin, corde de velours, Simon Nyiringabo, trapèze Washington , Coline Mazurek, acrobate des voltiges, Julie Tavert, acrobate engagée, Pauline Dau, acrodanse piquante, Hélène de Vallombreuse, trapèze animalier.
Et les musiciens : Violaine Lochu, voix et accordéon, Marie-Suzanne De Loye, viole de gambe, Hélène Breschand, harpe.

semaine 2 - du jeudi 13 au dimanche 16
semaine 3 - du jeudi 20 au dimanche 23

Image

Direction artistique : Matthieu Malgrange
Scénographie : Valentine Herrenschmidt et Camille Sauvage
Lumière : Thomas Costerg - Régie : Samuel Deschamps et Elsa Perrot

Une création de L'Atelier du Plateau

semaine 2

jeu 13 , ven 14
sam 15 et dim 16 à 17h - COMPLET

 

ImageJeudi 13 Octobre à 20h - COMPLET
Avec les circassiens : Océane Pelpel, fil comme une voleuse, Christophe Bouffartigue, corde à mille volts, Jonas Leclere, sangles à perruque, Coline Mazurek et Valentin Verdure, portées acroludiques , Alejandro Escobedo, jongle à balles, Vincent Maggioni, mât chinois à cran, Arthur Sidoroff, fil d’argent.
Et les musiciens : Jocelyn Mienniel, flûte, Naïssam Jalal, flûte, Simon Winse, flûte.

Vendredi 14 Octobre à 20h - COMPLET
Avec les circassiens : Océane Pelpel, fil comme une voleuse, Christophe Bouffartigue, corde à mille volts, Jonas Leclere, sangles à perruque, Coline Mazurek et Valentin Verdure, portées acroludiques, Ludor Citrik, clown méchant, Alejandro Escobedo, jongle à balle, Vincent Maggioni, mât chinois à cran.
Et les musiciens : Ze Jam Afane, voix, Tarik Chaouach, guembri, Patrick Bebey, senza et flûte.

Samedi 15 Octobre à 20h - COMPLET
Avec les circassiens : Katja Andersen, corde lisse et portées, Ricardo Gaiser, acrobatie et portées, Jean-Charles Gaume, fil souple thérapeutique, Lucas Bergandi, fil à grande vitesse, Pauline Barboux et Jeanne Ragu, quadrisse, Ludor Citrik, clown méchant, Malte Peter, jongleur masqué.
Et les musiciens : Guillaume Roy, alto, Edward Perraud, batterie, Pierre Tereygeol, guitare, Corinne Frimas, texte improvisé.

Dimanche 16 Octobre à 17h - COMPLET
Avec les circassiens : Katja Andersen, corde lisse et portées, Ricardo Gaiser, acrobatie et portées, Jean-Charles Gaume, fil souple thérapeutique, Lucas Bergandi, fil à grande vitesse, Pauline Barboux et Jeanne Ragu, quadrisse, Malte Peter, jongleur masqué, Martina Covone, corde lisse, Arthur Sidoroff, fil d’argent.
Et les musiciens : Jean-Michel Pupin, voix spatialisée, Thomas Beaudelin, saxophone spatialisé, Nicolas Chedmail, cor spatialisé, Richard Comte, guitare spatialisée.

semaine 1 - du jeudi 6 au dimanche 10
semaine 3 - du jeudi 20 au dimanche 23

Image

Direction artistique : Matthieu Malgrange
Scénographie : Valentine Herrenschmidt et Camille Sauvage
Lumière : Thomas Costerg - Régie : Samuel Deschamps et Elsa Perrot

Une création de L'Atelier du Plateau

semaine 3

jeu 20 - COMPLET, ven 21 - COMPLET
sam 22 et dim 23 - COMPLET

 

ImageJeudi 20 Octobre à 20h - COMPLET
Avec les circassiens : Alexandre Fournier, acro punk, Clément Dazin, jongleur de la balle, Sylvain Julien, cerceaux jonglés, Séverine Bellini, mât chinois, Caroline Siméon, trapèze ballant, Julieta Salz, cerceau aérien, Vincent Berhault, jongleur des frontières.
Et les musiciens : Séverine Morfin, alto, Florian Satche, batterie, Angela Flahault, voix.

Vendredi 21 Octobre à 20h - COMPLET
Avec les circassiens : Alexandre Fournier, acro punk, Clément Dazin, jongleur de la balle, Sylvain Julien, cerceaux jonglés, Séverine Bellini, mât chinois, Valentin Lumière, clown crooner, Caroline Siméon, trapèze ballant, Victoria Belen Martinez, acrotorsion, Julieta Salz, cerceau aérien.
Et les musiciens : Christelle Séry, guitare, Louis-Michel Marion, contrebasse, Michel Deltruc, batterie.

Samedi 22 Octobre à 20h - COMPLET
Avec les circassiens : Alexandre Fournier, Sidney Pin, Arnau Serra Villa, Bahoz Temaux, Mathieu Lagaillarde et Thibault Brignier, équilibres détraqués, barres russes et propulsions, Marlène Rostaing, danse animale, Nathan Israël, jongleur des délices, Inbal Ben-Haim, corde lisse, Victoria Belen Martinez, acrotorsion.
Et le groupe Nazzazzan quartet : Haïm Isaacs, voix, Gaël Ascal, contrebasse, Matthieu Beaudin, accordéon, Cyrille Froger, percussions.

Dimanche 23 Octobre à 17h - COMPLET
Avec les circassiens : Alexandre Fournier, Sidney Pin, Arnau Serra Villa, Bahoz Temaux, Mathieu Lagaillarde et Thibault Brignier, équilibres détraqués, barres russes et propulsions, Marlène Rostaing, danse animale, Nathan Israël, jongleur des délices, Inbal Ben-Haim, corde lisse.
Et les musiciens : Karine Sérafin, soprano, Jean-François Novelli, ténor, Romain Dayez, baryton.

semaine 1 - du jeudi 6 au dimanche 10
semaine 2 - du jeudi 13 au dimanche 16

Image

Direction artistique : Matthieu Malgrange
Scénographie : Valentine Herrenschmidt et Camille Sauvage
Lumière : Thomas Costerg - Régie : Samuel Deschamps et Elsa Perrot

Une création de L'Atelier du Plateau

Brosse

vendredi 4 et samedi 5 novembre à 20h

 

ImageBROSSE [bRɔs]. n.f. 1 - Ustensile de nettoyage, formé d’un assemblage de filaments, plus ou moins souples, ajustés sur une monture.
2 - Capillaire : une brosse désigne une coiffure, en vogue dans les années 1980 ; les cheveux sont courts sur les côtés et derrière et un peu plus longs et dressés, comme les pics d’un hérisson, sur le dessus.

Théo et Valentin Ceccaldi ont un nom en commun comme cela arrive à beaucoup de frères. Néanmoins, ces deux-là ont développé une gémellité de goûts, de regards, et surtout un talent musical qui dépasse l’entendement fraternel. Tout paraît simple, fluide, virtuose, à les voir évoluer ensemble en leader ou en interprètes dans les différents groupes du prolixe collectif orléanais Tricollectif, ou aux côtés de Joëlle Léandre.

Et quand on retrouve le violon de Théo dans l’Orchestre National de Jazz, le violoncelle de Valentin part pour une aventure théâtrale au long cours au Burkina Faso. La distance et la dissociation nourrissant leur conversation, ils prennent le parti de venir, deux soirs durant, révéler leur double face et nous passer un coup de brosse.

Image

avec : Théo Ceccaldi, violon, Valentin Ceccaldi, violoncelle

Valentin Ceccaldi est en résidence pour la saison 2016/2017

Bedmakers

jeudi 10 novembre à 20h

 

ImageCe quartet acoustique fait irruption dans les méandres de la folk anglo-saxonne, se jouant du rôle traditionnel des instruments qui la composent. Il fouille, gratte, creuse cette matière sonore fertile, pour en extraire son essence mélodique et l’observer à travers le regard d’improvisateurs sans étiquettes.

Bedmakers joue Tribute to an imaginary folk band et fait cohabiter le blues illuminé de John Fahey avec les envolées lyriques de Matt Malloy, et l’intense sobriété du guitariste écossais Bert Jansch avec la richesse de l’improvisation libre.

Dans sa recherche permanente d’étendre sa palette de timbres, le quartet invente un croisement musical imaginaire, proposant un répertoire aux itinéraires multiples.

Image

avec : Robin Fincker, saxophone, clarinette, Fabien Duscombs, batterie, Pascal Niggenkemper, contrebasse, Mathieu Werchowski, violon

Daniel Erdmann’s Velvet Revolution

vendredi 11 novembre à 20h

 

ImageAprès dix années au sein de projets musicaux coopératifs, dans lesquels Daniel Erdmann a multiplié les rencontres et les créations, c’est aujourd’hui l’heure pour ce saxophoniste de canaliser ses expériences et de donner, dans sa propre formation, un son à ses idées.

Elaboré par couches successives, son travail de composition aboutit à une musique à la fois « belle » par le son rond et chaud qui la structure et « imprévisible » étant donné la place qu’elle laisse à la créativité et aux débordements des trois musiciens improvisateurs.

Pour ce projet, Daniel Erdmann s’accompagne de deux jeunes musiciens talentueux, Théo Ceccaldi et Jim Hart, qui viendront fêter à l’Atelier du Plateau la sortie du disque Daniel Erdmann’s Velvet Revolution. .

Image

avec : Daniel Erdmann, saxophone, Théo Ceccaldi, violon, Jim Hart, vibraphone

Concert de sortie du disque « Daniel Erdmann’s Velvet Revolution » sur le label BMC

Das Schloß

mercredi 16 novembre à 20h

 

ImageRéunis par le guitariste Guillaume Aknine, les quatre musiciens de Das Schloß nous embarquent pour un voyage lumineux, écrit dans l’instant.

« Il était tard lorsque K. arriva. Une neige épaisse couvrait le village. La colline était cachée par la brume et par la nuit, nul rayon de lumière n’indiquait le grand Château. K. resta longtemps sur le pont de bois qui menait de la grand-route au village, les yeux levés vers ces hauteurs qui semblaient vides. » (Franz Kafka, Le Château)

Comme le célèbre K., ces musiciens improvisateurs, aventuriers et aventureux s’efforceront de percer cette couche, épaisse, poisseuse, de brouillard pour y trouver la lumière.

Image

avec : Guillaume Aknine, guitare, Julien Loutelier, batterie, Jean-Luc Cappozzo, trompette, Marco Quaresimin, contrebasse

Uns

vendredi 18 novembre à 20h

 

ImageTelle une cellule de travail, le trio UNS s’installe à l’Atelier du Plateau et nous invite à l’évasion.

Les trois musiciens décortiquent, manipulent leurs compositions, travaillent l’interactivité, homogénéisent leurs sons respectifs afin de servir un propos limpide, une rondeur inattendue.
Leur répertoire voyage entre évocations folkloriques et musique contemporaine, en passant par diverses formes du jazz, comme une évidente synthèse de ce que NOUS sommes.

Image

Un projet du Collectif Mirr
avec : Benjamin Sanz, batterie, Karsten Hochapfel, guitare, violoncelle, Antoine Viard, saxophone

© Frédérique Plas

Ann O’aro / Jean-Didier Hoareau

mercredi 23 novembre à 20h

 

ImageAnn O’aro aime tout ce qui touche au corps, au mouvement des rythmes et de la voix.
Son écriture sauvage s’imprègne des langages accidentés et nous plonge dans une réalité crue : une fulmination poétique branchée sur les tabous insulaires et les émotions fortes, la violence sexuelle, l’inceste et les passions amoureuses. Les états d’âmes crus et cinglants embrassent la folie et la violence dans toute sa banale sauvagerie.

Le chant d’Ann O’aro, accompagnée pour cette soirée de Jean-Didier Hoareau, jaillit. Un chant écrit dans le créole de son île natale, La Réunion.

Image

avec : Ann O’aro, chant, percussions, Jean-Didier Hoareau, chant, percussions

Programme en partenariat avec le festival Africolor.

©Florence Le Guyon

Coulisses

lun 28, mar 29 et mer 30 novembre à 20h

 

Image« Il y a tant à dire sur nos envies : l’envie de montrer les coulisses, de raconter les secrets des acteurs, leur rapport au vide, le chaos à quoi peut parfois ressembler leur vie... c’est étrange un acteur ! »

Olivier Martin-Salvan est arrivé dans notre lieu en acteur, mais également en voisin, en enthousiaste, en trouble-fête, en généreux, brûlant de cette rare folie qui donne à l’instant présent son sens, offrant ses intuitions, sa passion, comme on offre sa table. Dès qu’il est entré, il a emporté l’espace de son corps d’acteur, il a raconté sa future création, un projet qui parle des acteurs et du théâtre, des coulisses de l’acteur et du théâtre, avec toutes ses questions concrètes : comment travaille-t-on dans un théâtre ? Qu’y a-il dans ce bâtiment ? Que font les gens dedans ? Comment vit-on le théâtre ? Qui est Jeanne Laurent ? Comment un comédien travaille-t-il ? C’est quoi un technicien ?

Un an plus tard, Olivier Martin-Salvan revient accompagné d’un autre acteur, Dominique Parent, avec lequel, depuis près de dix ans, il recueille de nombreuses histoires et anecdotes sur les coulisses du théâtre. Ils vont faire un spectacle, c’est en cours d’écriture, ça a pourtant déjà lieu devant nous, rien qu’à les entendre parler, conter. Ils n’ont pas encore répété, mais ils ont déjà une idée, surprenante, qu’à chaque représentation une actrice ou un acteur se prête au jeu de répondre en direct à un questionnaire dont la première question sera « Manges-tu avant ou après la représentation ? ». Un acteur, c’est comme une obsession ou un ami, ça ne lâche pas. Les voilà donc en duettiste et en troupe pour un premier geste public à l’Atelier du Plateau.

Image

Création et écriture collective, sur une idée originale de : Olivier Martin-Salvan
Mise en scène : Nicolas Vial - Dramaturgie : Mathilde Hennegrave

avec : Olivier Martin-Salvan, Dominique Parent, comédiens
et un(e) interviewé(e) « surprise »

© Céline Schaeffer - coulisses de "L'acte Inconnu" de Valère Novarina à la rose des vents en 2007

Impérial Quartet

vendredi 2 décembre à 20h

 

ImageEn se partageant toute la famille des saxophones, Gérald Chevillon et Damien Sabatier inventent sans cesse de nouvelles combinaisons orchestrales, se mêlant sans retenue à la rythmique portée par Joachim Florent et Antonin Leymarie.

L’énergie des musiciens et leur complicité nous font traverser, à tombeau ouvert, leurs paysages sauvages, où l’énergie rock souffle sur les braises ardentes des musiques traditionnelles et modernes. Porté par des courants ascendants issus de leur incroyable créativité, Impérial Quartet est le pivot d’une œuvre collective bigarrée qui va du bal lyrique déjanté aux ambiances percussives africaines. Avec une énergie volcanique et une grande générosité, Impérial Quartet célèbrera à l’Atelier du Plateau la sortie de son troisième album, Grand Carnaval.

Image

avec : Gérald Chevillon, saxophones basse, ténor, soprano, Damien Sabatier, saxophones baryton, alto, sopranino, Antonin Leymarie, batterie, objets, percussions, Joachim Florent, basse électrique

Concert de sortie du disque « Grand Carnaval ».

© Camille Sauvage

Feigen Feigen

mercredi 7 décembre à 20h

 

ImagePorté par l’influence des musiques traditionnelles d’Afrique et d’Asie centrale, le troisième album de Léonore Boulanger n’en est pas moins toqué d’amour pour les contemporains, monts et abîmes d’un George Crumb, d’un Mauricio Kagel, ou pour les horizons orphiques de la voix de Meredith Monk. Feigen Feigen (traduisez Figues Figues), porté d’une langue joueuse, se décline tel un album origamique, où l’essentiel se cache entre les silences mallarméens et les bégaiements troublés.

Accompagnée de Jean-Daniel Botta, ici à l’écriture et à la guitare préparée, et de Laurent Sériès, à la batterie de peau et de ferraille, l’intrigante Léonore Boulanger affirme le ton de son tempérament, pour une première à l’Atelier du Plateau.

Image

avec : Léonore Boulanger, chant, Jean-Daniel Botta, guitare, Laurent Sériès, percussions

© Pierre Acobas

Manasonics

vendredi 9 et samedi 10 décembre à 20h

 

ImageNourris par l’excitation de réunir l’épatante complémentarité de leurs arts et de leurs originalités, Benoît Delbecq, Steve Argüelles et Nicolas Becker fondent le collectif Bureau de Son, une coopérative unique en son genre, où l’aspect sensoriel du son et de la musique se place au premier plan d’un artisanat resongé.

Après près de dix années de collaboration, ils sortent Foley, premier album réunissant le trio. Ils y improvisent une musique cinématique originale, au calme apparent, mais animée de mille et un détails qui, à chaque écoute, semblent se renouveler, se démultiplier. Un canevas musical totalement intrigant, malicieusement fascinant qui témoigne d’un art singulier.

Image

avec : Benoît Delbecq, piano, 9V, drum'bass station, Steve Argüelles, batterie, usine, Nicolas Becker, bruitages, sound design, objets, Djengo Hartlap, ingénieur du son

Benoît Delbecq et Bureau de Son sont en résidence pour la saison 2016/2017

Eve Risser solo

dimanche 11 décembre à 17h

 

ImageChaque apparition en solo de la pianiste Eve Risser est une première où se dévoile un paysage inconnu qui bruisse de forêts de zinc, de pluies tropicales, de pas sur la neige.

Trouvant des astuces, inventant des sons, bricolant une originalité, elle nous emmène dans un puissant corps à corps avec l’instrument où chaque note semble avoir été écrite dans l’instant. L’étonnante panoplie de sons, extirpés des entrailles de son instrument, dessine alors les contours d’un univers onirique éphémère.

Image

avec : Eve Risser, piano préparé

© Romain All'l

Nicolas Stephan Unklar

mercredi 14 décembre à 20h

 

ImageNouveau projet mené par Nicolas Stephan, Unklar regroupe quatre musiciens qui flirtent avec les équilibres, jouent à presque tomber, et s’amusent à révéler l’instable des choses. Entre autres manigances, ils tentent de faire entendre ce que serait le monde si...
Unklar revendique le flou.

Nicolas Stephan est un raconteur d’histoires, il écrit des mots avec des notes. Déjà venu, entre autres, avec le bruit du [sign] à l’Atelier du Plateau, il revient avec ce nouveau projet nous conter sa musique.

Image

avec : Nicolas Stephan, saxophone, Fanny Menegoz, flûtes, Antonin Rayon, orgue,
Benoît Joblot, batterie

© Stephka Klaura

Projet X - premier volet : Dans le secret du cagibi

samedi 17 décembre à 20h

 

ImageLe projet X est une fiction autobiographique. Elle démarre avec l’histoire d’une femme soumise très jeune à des images pornographiques.
Dans une société en accès libre, ces images toujours plus crues et plus violentes, touchent les adolescents à des âges de plus en plus précoces.
Des images pornos aux images de propagandes, des images diffusées par les mass médias à celles digérées par l’inconscient collectif, cette création marionnettique et musicale travaillera autour de la construction de l’identité, de certaines identités, des identités malmenées par l’injonction du beau, du performant, du fort, du sexuel, du violent, que la normalisation des images actuelles impose aujourd’hui aux jeunes générations.

Pour l’Atelier du Plateau, ils imaginent des rencontres performatives autour de l’image pornographique et son évolution tant esthétique qu’historique, du passage du sexe à la sexualité, de la fiction à la transparence, de l’hyper à l’ultra, de l’interdiction à la permission.

Dans le secret du cagibi , premier volet du projet X, se concentre sur le film porno en tant que tel et les problématiques de son accès, simplifié par internet.

Image

Une création de la compagnie Ladgy Prod
D’après un texte de Ghislaine Laglantine - Mise en scène : Marine Mane
Lumière et mise en image :  Angélique Bourcet

avec : Simon Drappier, compositions originales pour contrebasse, guitare, machines,
Ghislaine Laglantine, jeu, corps et objets

« Dans le secret du cagibi » est en résidence de création au Théâtre Paris Villette et à l’Atelier du Plateau

© Ghislaine Laglantine

A-t-on toujours raison ?

mar 20, mer 21 et jeu 22 décembre à 20h

 

ImageLa conception et l’écriture de ce spectacle s’articulent autour d’un homme qui écrit et conçoit un spectacle.
Plein d’ambition théâtrale, il la revoit vite à la baisse et peu à peu se dépouille jusqu’à se rapprocher de lui-même, il va découvrir la vérité mais il meurt.

Sa force aura été d’envisager, jusqu’au bout, l’échec avec sagacité ! Nous pouvons dès à présent dire qu’il y aura des longueurs et du quickchange, des illusions et beaucoup de promesses. Ce sera résolument un spectacle politique et de dressage. Des animaux morts, vivants, drogués, heureux, là n’est pas la question ! Parce que, certes il faut s’en occuper, mais dans le fond un animal ça dépanne toujours ! « On dit de l’homme qu’il a du mal à montrer sa vraie nature, rien de moins étonnant quand on sait que la nature, elle-même, a ses propres secrets » s’étonna le protagoniste.

Image

Un spectacle de Fred Blin
avec la complicité de Raymond Raymondson

avec : Fred Blin, clown