Centre Dramatique National de Quartier
 
La saison
Image
Vanité(s)

Mercredi 23, jeudi 24 et vendredi 25 janvier à 20h

 

ImagePhysique et burlesque, théâtre et cirque, humour noir et clown blanc, Dalida et Fanny Ardant, kitch et classe, pour son premier spectacle en solo, Pauline Dau assemble les genres, surligne les clins d’oeil et glisse sur de fausses pistes délirantes. Elle invente un one woman circus show, à base d’acrobatie, de hula hoop, de chant et de texte.

Une femme, pseudo conférencière, joue tous les personnages de sa galerie de portraits pour comprendre ce qui nous construit, de quoi nous sommes les produits.

Dans un rapport frontal et rythmé, elle passe du coq à l’âne avec humour et ironie. Elle a la parlote facile, l’imitation dans le sang c’est plus fort qu’elle ! On se croirait presque dans un stand-up. Elle se glisse dans les voix, les visages et entraîne son public dans un monde explosif et délirant.
Un solo jubilatoire pour chatouiller les Vanité(s) !

Image

Regard extérieur : Jean-Battiste Couton - Création lumière, régie générale : Roland Catella - Diffusion, administration, production : Elsa Lemoine / L’Avant Courrier

avec : Pauline Dau, hula hoop, acrobatie, chant

Atlas

Mercredi 30 janvier à 20h

 

ImageAvec Atlas, Marine Mane et la compagnie In Vitro continuent d’explorer les terrains en friche du présent, d’explorer les recoins des marges et de celles et ceux qui les habitent, d’imaginer un théâtre de la rencontre des corps.

Atlas est une ode à ce qui résiste, cet instinct de vie qui nous met en résonance et en mouvement. Quatre éléments pour quatre saisons de l’homme, quatre chants de musique et de danse dans un lieu et son histoire.

Image

Spectacle de la Compagnie In Vitro - Conception et chorégraphie : Marine Mane - Scénographie : Amélie Kiritzé-Topor - Régie générale : Margaux Robin

avec : Breno Caetano, performance, Jean-Brice Godet, composition, clarinette, électroacoustique

Accueil et soutiens : Césaré, Cncm de Reims / Studio le manège, scène nationale, Reims / Le Centquatre Paris / Gare au Théâtre - Vitry sur Seine / L’Atelier du Plateau - Paris / La Générale Paris

La grande table ! 3ème édition

Musique créative et cuisines inventives
du mercredi 6 au samedi 9 février à 20h

 

ImageDrugstore Malone, laboratoire de création et label musical, notamment porté par le flûtiste Joce Mienniel, est accueilli à l’Atelier du Plateau pour la troisième édition d’un rendez-vous consacré à la composition culinaire et musicale.

Pour cette édition, nous avons imaginé quatre grands banquets pour explorer les traditions musicales et culinaires dans différents territoires du monde, fouiller les notions de répertoires populaires de ces deux arts, compagnons complices et essentiels de nos grandes liesses. Fête, bal, mariage, kermesse, baptême, banquet, ces deux arts ont ponctué nos vies comme des rituels essentiels où la bouche danse de mets et où l’oreille mange les émotions.

De la cadence gasconne à la tarentelle italienne, de la nouvelle tradition syrienne à l’électro mondialiste, nous visiterons la musique des arrière-cours et des déplacements, celle qui se fait pour donner vie ou réparer les vivants, celle des transes et de la joie. Côté cuisine, avec des chef.fe.s d’aujourd’hui, on revisitera les nourritures de la tradition familiale, les merveilleuses bouchées de l’enfance, du cassoulet au kebab, de l’oeuf à la coque à la pizza napolitaine, du baba au rhum à la barbe à papa, ces tapas et plats où mijotent les parfums de la fête et les paradis perdus.

Les répertoires culinaires et musicaux traditionnels s’interpellent, se modernisent, s’électrisent pour une soirée entre banquet, dance floor, salle de bal.

Quatre soirées uniques pour sculpter sons, épices et mets.

Image

AU MENU

Dolce Vita - mercredi 6 février
Un banquet à l’italienne pour danser la tarentelle sous le ciel des citronniers siciliens.
avec : Giovanna Salvi, cheffe, et Francesco Semeraro, accordéons diatoniques, castagnola, percussions, chant, Giovanni Semeraro, doubles flûtes, clarinette, percussions, chant, Francesco Rosa, chitarra battente, zampogna, percussions, chant

Mezzés nomades - jeudi 7 février
Un voyage musical et culinaire de Damas à Paris. Une fête syrienne.
avec : Emad Shoshara, chef (Chef Emad, Paris), et Iyad Haïmour, oud, quanoun, ney, Joudi Batry, chant, Khalil Jerro, violon, Samir Homsi, percussions traditionnelles

Bal occitan - vendredi 8 février
Le sud-ouest à l’honneur, cadence gasconne, polyphonie béarnaise, haricots tarbais, dansons et buvons sur la table.
avec : Lionel Segui, Sylvain Kassap, Joce Mienniel, chefs, et Juliette Minvielle, chant, Lolita Delmonteil- Ayral, accordéon, Julien Estéves, bouzouki, Camille Raibaud, violons

Electro fooding party - samedi 9 février
Sans table, ni chaise, une soirée pour manger en dansant, ou comment les mets accélèrent le tempo.
avec : Walid Sahed, chef, et Benjamin Bailly, synthèse modulaire, Gustave Jefferson, beat maker, Maxime Delpierre, guitare, synthé, Antonin Leymarie, batterie, synthé, Joce Mienniel, Korg MS 20, flûte

Une idée de l’Atelier du Plateau et Drugstore Malone - Direction artistique : Joce Mienniel - Lumières : Thomas Costerg - Service : les grandes mains de l’Atelier du Plateau Réservation indispensable et tarif exceptionnel de 30€

Cluster Table

vendredi 15 février à 20h

 

ImageSylvain Lemêtre et Benjamin Flament affectionnent les brocantes, les quincailleries, les rayons bricolage. Tous deux aiment les bols tibétains mais aussi les saladiers, les gongs thaïs ou les vieux morceaux d’acier galvanisé. Ils aiment et ne comptent pas. Le plaisir est simple et archaïque.

Ces deux artisans de la matière vibratoire, électroacoustique et acoustique, tenteront d’invoquer les sons oubliés, de réveiller les harmoniques fantômes, de rendre le rythme plutôt répétitif et entremêlé.

Image

avec : Sylvain Lemêtre, Benjamin Flament, percussions

Concert enregistré par France Musique pour l’émission A l’Improviste
Sylvain Lemêtre est accueilli en résidence à l’Atelier du Plateau

Totem Di Sabbia

samedi 16 février à 20h

 

ImageAu cours de ses recherches sur le clair-obscur, le plasticien Raphaël Thierry a développé une technique de manipulation sur sable qui, à travers une vitre rétro-éclairée, lui permet d’obtenir des contrastes d’une grande finesse.
Le percussionniste Sylvain Lemêtre manipule des corps sonores métalliques sur la peau sableuse d’un tambour sur cadre, provoquant ainsi une palette de sons d’une rare singularité.

Ces deux savoir-faire digitaux se rencontrent pour cette soirée inédite à l’Atelier du Plateau. Des corps, des masques, des silhouettes et des sons jaillissent de façon spectaculaire et plongent le spectateur-auditeur dans un doux rêve éveillé.
Totem Di Sabbia, rituel mi-sonore, mi-visuel, interroge, au-delà de l’expérience sensible, la hiérarchie entre l’image et le son mais également la question de l’identité, de la trace et de la durée de vie d’une œuvre.

Image

avec : Sylvain Lemêtre, percussions, Raphaël Thierry, plasticien Sylvain Lemêtre est accueilli en résidence à l’Atelier du Plateau

You

jeudi 21 février à 20h

 

ImageTrois musiciens improvisateurs voyagent dans une lande imaginaire au gré de folksongs, composés par la batteuse Héloïse Divilly. You est un trio explosif, au carrefour du jazz et de la musique folk, entre pièces instrumentales et chants de poètes.

Porté par la chanteuse Isabel Sörling, le guitariste Guillaume Magne et la batteuse-compositrice, le son de You est produit avec précision, lâche prise quand la musique le demande et reprend gracieusement les rênes pour des moments intimes.

Un voyage pétillant et volcanique, au large de l’Océan Indien et de la mer d’Irlande, pour fêter la sortie du disque du trio Isles.

Image

avec : Héloïse Divilly, batterie, Isabel Sörling, voix, Guillaume Magne, guitare

Concert de sortie du disque « Isles » sur le Label Vibrant (Les Vibrants Défricheurs)
Le collectif Les Vibrants Défricheurs est accueilli en résidence à l’Atelier du Plateau

Descendre du cheval pour cueillir des fleurs

jeudi 7, vendredi 8 et samedi 9 mars à 20h

 

ImageAvec Descendre du cheval pour cueillir des fleurs, la Compagnie Sans la nommer poursuit sa réflexion autour de la mémoire ouvrière et de la question de la transmission, au coeur de chacun de ses dispositifs scéniques. Cette réflexion prend forme ici à travers l’histoire de trois sœurs imaginée à partir de témoignages collectés auprès d’enfants d’ouvrier.e.s. Que reste-t-il de la classe ouvrière dans les vies et les consciences de ses enfants ? Où se place l’héritage ouvrier ? Comment s’opère cette transmission ? Et où est-ce que ça coince ?

Cette histoire se passe après la disparition prématurée d’un couple d’ouvriers mais cette histoire ne parle pas de deuil. Cette histoire met en présence trois femmes de vingt, trente et quarante ans mais ne parle pas de maternité. Comme chez Tchekhov, il n’est jamais question d’enfants mais d’adultes qui redeviennent des enfants. Ça parle de mémoire, de transmission et de l’oubli.

Image

Spectacle de la Compagnie Sans la nommer - Écriture et mise en scène : Fanny Gayard - Écriture et jeu : Rose Guégan, Jana Klein, Camille Plocki - Lumière et régie générale : Thibault Lecaillon - Costumes : Julie Dhomps

avec : Rose Guégan, Jana Klein, Camille Plocki, comédiennes

Oteto

jeudi 14, vendredi 15 et samedi 16 mars à 20h

 

ImageCréé à partir d’une recherche sur la “saudade” – ce mot portugais tenu comme intraduisible et lié au manque, à la nostalgie, à l’absence, mais aussi à l’espoir de la rencontre – Oteto aborde cet attribut essentiel et typique des cultures lusophones.

Afin de transposer ces sentiments, le duo de main à main propose, par des gestes acrobatiques, une manière singulière d’aborder ce thème. Comment travailler l’absence dans une discipline artistique qui ne peut exister qu’avec la présence de l’autre ?

Sur scène, les acrobates sont accompagnés par le musicien brésilien Juninho Ibituruna. Le cirque et le chant se mêlent alors pour partager ces sensations contradictoires qui définissent la “saudade”.

Image

Spectacle du Collectif Na Esquina

avec : Pedro Guerra, Liz Braga, portés acrobatiques, Juninho Ibituruna, batterie, voix

Les nouvelles du jour

mercredi 20 mars à 20h

 

ImageLe violoncelliste Didier Petit et le vibraphoniste Alex Grillo, tous deux habitués du plateau de l’Atelier, viennent nous lire les nouvelles du jour, tirées du fond des journaux du matin.

Entre leurs instruments et la fraîcheur de l’actualité, l’exercice proposé est réjouissant. La lecture à voix haute devient un matériau musical s’accommodant de tous les “pluri-sémantisme” et de tous les lettrages graphiques.

Et, étant déjà à eux deux une actualité, les musiciens deviennent, de fait, la bonne nouvelle de la soirée !

Image

avec : Alex Grillo, vibraphone’news, Didier Petit, violoncelle’news

Lior Shoov

vendredi 22 mars à 20h

 

ImageIl faut avoir vu Lior Shoov sur scène pour en saisir toute la singularité. De la musique du rien ou du rien avec tout. Multi-instrumentiste, cette jeune musicienne israélienne parcourt les quatres coins du monde avec dans ses bagages d’étranges instruments. Ukulélé, hang, tubes en plastique, jouets, genoux percussifs s’entrechoquent dans une performance mélangeant chanson, musique du monde et expression de l’instant.

Quels instruments l’accompagneront pour cette soirée à l’Atelier du Plateau ? Nous n’en savons rien. Mais ce dont nous sommes certains c’est qu’il y aura du fragile, du “sur le fil”, du suspendu, du brut, du cru, une présence engagée et curieuse. Un concert qui n’en sera pas tout à fait un. Une soirée entre musique et performance, spontanéité et écriture de l’instant, une quête vers la quiétude qui danse avec l’instinct.

Image

avec : Lior Shoov, chant, bidules

[frãsɛ]

jeudi 28 mars à 20h

 

Image[frãsɛ] est l’écriture phonétique de « français », un titre sans fin, une boucle à prononcer indéfiniment, avec toutes sortes d’accents, tendus et détendus. [frãsɛ] est un concert poème où le texte est un instrument, au même titre que la trompette et le clavier, et où la multiplicité des timbres, des débits et des propos donne naissance à une unité bien difficile à décrire mais belle et bien présente et souvent bouleversante.

[frãsɛ] est la troisième oeuvre d’un trio inclassable, une musique qui parle, un corps à corps de mots et de sons, un portrait du pays qui se dessine. Musicalement, c’est inouï. Poétiquement, aussi.

Image

Ecriture : Thomas Suel - Son : Alexandre Noclain

avec : Thomas Suel, texte, Christian Pruvost, trompette, Jérémie Ternoy, claviers

Paysages humains

samedi 30 mars à 20h

 

Image La comédienne et metteuse en scène Chloé Bégou mène un travail, avec la compagnie la Colonie Bakakaï, sur les rapports texte, poésie et musique.
Le violoncelliste Anil Eraslan s’attache avec passion à la musique classique ottomane, au jazz improvisé, à la musique traditionnelle et contemporaine.

Rencontrés à l’Atelier du Plateau, c’est tout naturellement qu’ils y sont accueillis pour leur première ensemble. A travers les paroles de poètes et poétesses en quête de liberté, ils explorent le tragique de nos paysages humains. De la Turquie en proie à la révolution avec les mots de Nâzim Hikmet, à l’israélien Etgar Keret et sa voix sereine, en passant par les poétesses arméniennes Violette Krikorian, Mariné Pétrossian et Arpi Voskanian, ils dévoilent, avec force et pudeur, un espace de rêverie intense.

Image

avec : Chloé Bégou, comédienne, Anil Eraslan, violoncelle

En partenariat avec le Festival Banlieues Bleues

Autour d'un Quart - 4ème édition

du jeudi 4 au samedi 13 avril
mer, jeu, ven et sam à 20h, dim à 17h

 

ImagePour cette nouvelle édition, le festival prend de l’ampleur et s’ancre sur deux semaines de visibilité avec sept projets invités. La part belle sera faite à la création, à de nouveaux répertoires décomplexés et excentriques. On explorera diverses manières d’associer littérature et musique. Que ce soit le spectacle musical (Les Chavirés, pièce de la chanteuse lyrique Jeanne-Sarah Deledicq), ou encore le concert reportage (Ucelli par le duo Voï Voï), le piano sera le métronome des imaginaires. Mais on furètera aussi du côté de l’écriture contemporaine portée par des musiciens interprètes (Dominique Pifarély, Ronan Guilfoyle), de l’improvisation miraculeuse en duo (Eve Risser et Antonin Leymarie, Denis Chouillet et Sylvain Lemêtre), ou encore de l’exercice vertigineux du solo (Marie Duprat, Antonin Rayon).

Une édition pour un piano en mouvement, boussole agitée de la création d’aujourd’hui où les volutes classiques côtoient les oeuvres contemporaines, où les harmoniques percutent les mots et les gestes des interprètes.

Jeudi 4 avril à 20h : Antonin Rayon solo
Vendredi 5 avril à 20h : Le Tour du quart
Samedi 6 avril à 20h : Voï Voï - Ucelli
Dimanche 7 avril à 17h : Marie Duprat solo

Mercredi 10 avril à 20h : Les Chavirés
Jeudi 11 avril à 20h : Les Chavirés
Vendredi 12 avril à 20h : Risser / Leymarie
Samedi 13 avril à 20h : Entente

Image

Antonin Rayon solo

jeudi 4 avril à 20h

 

ImageAntonin Rayon, pianiste remarqué dans nos murs dans des formations en quartet, septet et même en dixtuor, nous gratifie cette fois d’une visite en solo.

J’ai toujours été attiré avant tout par la dimension collective de la musique. Aller au feu. Aller au contact. Chaque jour expérimenter ensemble. A tel point que cela me paraissait une curieuse chose que de jouer seul ! Mais la terre du solo vaut d’être foulée. Le temps s’y déploie très différemment. Chacun peut le sentir. Et on est là, devant le meuble, à veiller seul sur le silence.

Image

avec : Antonin Rayon, piano

Le Tour du quart

vendredi 5 avril à 20h

 

ImageCompagnons de route de longue date, Sylvain Lemêtre et Denis Chouillet se sont côtoyés à de multiples occasions révélant chaque fois leur accointance et le plaisir qu’ils partagent à réunir piano et percussions.

Pour ce concert totalement inédit, le piano se trouve encerclé de percussions. Jouer autour, dessus, dessous, dedans, pour finalement ne former qu’un seul instrument à deux têtes et quatre mains. Cloches à vaches et gongs thaïs seront de la partie, sans doute accompagnés de crotales, de cloches plaques et tubulaires, de tambours de bois et de tambours tout court.

Nul doute que ces retrouvailles, au sein de leur petit gamelan personnel, feront sonner les murs de l’Atelier du Plateau.

Image

avec : Denis Chouillet, piano, Sylvain Lemêtre, percussions

Sylvain Lemêtre est accueilli en résidence à l’Atelier du Plateau

Voï Voï - Ucelli

samedi 6 avril à 20h

 

ImageVoï Voï, membre du retentissant collectif Les Vibrants Défricheurs, crée la rencontre entre le piano et le violon, mixés avec des enregistrements sauvages de récits de vie, sur magnétophone à bandes.

Créateurs de concert-reportage, ils nous font tour à tour découvrir, avec Ucelli, le chanteur occitan Bernard Combi, la prose surréaliste du poète et saxophoniste de Brooklyn, Roy Nathanson, une pièce pour bols, gongs tibétains et crotales jouée par les détenus de la Maison d’Arrêt de Rouen. A la manière d’un livre d’histoires, on y croise également des chants norvégiens, un bourdon continu, des musiques du Caucase.
Un hommage aux oiseaux de ce monde, ceux dont le chant et la trajectoire nous éblouissent par leur grâce ou leur folie.

Image

Spectacle du collectif Les Vibrants Défricheurs - Ingénieur son : Matthieu Guettier

avec : Frédéric Jouhannet, violon, Sébastien Palis, piano

Le collectif Les Vibrants Défricheurs est accueilli en résidence à l’Atelier du Plateau

Marie Duprat solo

dimanche 7 avril à 17h

 

ImagePour ce dimanche à l’Atelier du Plateau, Marie Duprat, seule avec son piano, nous transporte des rives de Belle-Île-en-Mer à la Caverne de Platon. Il y aura aussi du Philip Glass, des airs de côte sauvage, des ombres et illusions, des partitions, des inspirations de Bach et Schubert. Et peut-être même un rappel.

Une musique sauvage et douce, lumineuse et effrayante, belle et hostile. Autant de ballades et de paysages, d’expérimentations et de sensations, de recherches et d’instantanéité, à découvrir ou redécouvrir.

Au programme : “Variations Kervilahouen”, “Platon, inventions 5” de Marie Duprat, “2 études pour piano” de Philip Glass

Image

avec : Marie Duprat, piano

Les Chavirés

mercredi 10 et jeudi 11 avril à 20h

 

ImageRécit musical pour quatre personnages dont un pianiste, Les Chavirés trace des chemins autour de la vie et des oeuvres de Percy Bysshe Shelley et Mary Shelley. En s’appuyant notamment sur cette célèbre nuit où, accompagnés du poète Lord Byron, ils font à six mains le pari d’écrire un conte fantastique dont surgira l’iconique Frankenstein de Mary Shelley.

La chanteuse et musicienne Jeanne-Sarah Deledicq entrecroise ces chemins et cette fameuse nuit pour faire résonner les innombrables ramifications littéraires et musicales entre leurs oeuvres et celles de Claude Debussy, Beethoven, Serge Gainsbourg ou encore Edgar Allan Poe.

S’ouvre une constellation de sons et de paroles, un kaléidoscope visuel et musical, pour découvrir la luminosité et la profondeur des Shelley.

Image

Spectacle de Jeanne-Sarah Deledicq - Composition musicale : Jean-Baptiste Cognet - Collaboration artistique : Catherine Baugué

avec : Gabriel des Forêts, pianiste, Julien Flament, comédien, chanteur, Geoffrey Carey, comédien, Jeanne-Sarah Deledicq, chanteuse

Risser / Leymarie

vendredi 12 avril à 20h

 

ImageEve Risser est une musicienne risque-tout, une méticuleuse du désordre, une jouisseuse des bousculades dansées. Antonin Leymarie est un facétieux du rythme, un batteur des parquets de danse, un touche-à-tout des folles énergies. A eux deux ils forment un duo de bricoleurs aussi visuel que sonore déroulant boîte de thon, rouille de sardine, pâte à fixe et capteurs.

Ils creusent une galerie parmi les souvenirs passés et futurs, inventés et communs, empruntés à la musique mécanique, rythmique et hymnologique.

Image

avec : Eve Risser, piano, Antonin Leymarie, batterie

Entente

samedi 13 avril à 20h

 

ImagePour clôturer le festival, l’Atelier du Plateau reçoit trois improvisateurs parmi les plus talentueux de la scène européenne. Avec Entente, composition en six mouvements pour violon et piano, écrite par Ronan Guilfoyle, Dominique Pifarély et la talentueuse pianiste Izumi Kimura naviguent de l’écriture à l’improvisation avec une sublime légèreté.

Ils seront rejoints pour une deuxième partie par le compositeur et bassiste, pour une rencontre inédite, spontanée, vibrante.

Image

Concert organisé avec l’aide du Arts Council d’Irlande

avec : Dominique Pifarély, violon, Izumi Kimura, piano, Ronan Guilfoyle, basse

Maestro & The Chamber

jeudi 18 avril à 20h

 

ImageLe trio Franco-Ecossais Maestro, connu pour sa pop électronique « post-everything » et leurs lives épileptiques, vous invite à découvrir leur univers sous une toute autre perspective. Ils seront, pour la première fois à Paris, accompagnés par un quatuor à cordes, sobrement appelé The Chamber.

Attendez-vous donc à du « Maestro Unplugged », une façon pour eux de rendre hommage à un romantisme qui, s’il a toujours été présent dans les compositions du groupe, prendra ici sa forme la plus pure et la plus évidente.

Image

avec : Frédéric Soulard, claviers, Mark Kerr, chant, Antoine Boistelle, percussions, synthétiseurs, Camille Borsarello, alto, Barbara Le Liepvre, violoncelle, Clara Jaszczyszyn, violon, Stéphanie Padel, violon

Concert de sortie du disque “Maestro & The Chamber” chez Tigersushi Records, pour le Record store Day, avec le soutien d’Agnès B

Kemame 毛豆

lundi 29 et mardi 30 avril à 20 h

 

ImageIl n’y a aucune chance que ce que vous lisez ici vous éclaire sur ce qu’il va se passer sur scène. Mais, aucune inquiétude, vous avez affaire à des professionnels.

Guillaume Martinet, de la compagnie française Defracto, et Hisashi Watanabe, de la compagnie japonaise Atama to Kuchi, se sont rencontrés en vivant un mois ensemble sans se connaître dans 15 mètres carrés. Hisashi arrivait du Japon, Guillaume de la banlieue. Ils ont survécu à cette expérience.

Ce qu’ils ont fait pour cela : du jonglage expérimental mais drôle.

Image

Une carte blanche de la Compagnie Defracto et la Compagnie Atama to Kuchi - Regard extérieur : Johan Swartvagher

avec : Guillaume Martinet, Hisashi Watanabe, jongleurs, Sylvain Quément, musique

Spectacle dans le cadre du Festival Rencontre des Jonglages

20 ans d'amour c'est l'amour fol L'Atelier du Plateau fête ses 20 ans

du samedi 11 mai à 11h au dimanche 12 mai à 20h

 

Image« À Paris quand le jour se lève, à Paris dans chaque faubourg, à vingt ans on fait des rêves, tout en couleur d’amour » René Clair

Pour fêter ses vingt ans d’existence et de résistance, l’Atelier du Plateau fomente une occupation festive et nomade de son lieu et du quartier durant trente-trois heures. Une fête pour regarder dans le rétroviseur notre histoire et pour apercevoir au-delà du pare-brise les horizons de l’avenir. Une fête pour rassembler les acteurs de la première heure, ceux et celles tout juste arrivés, ceux et celles qui ne nous connaissent pas encore. Une fête pour affirmer l’étonnant voyage de ce lieu, pour raconter la délicatesse des multiples rencontres en tous genres dont il a été l’acteur et le témoin, pour la fierté d’habiter ces murs et ce quartier parisien du Plateau, pour exposer l’inaltérable détermination à rassembler les générations, les genres et les gens, d’être cette fabrique culturelle de l’amitié et de l’art, de l’expérimental et des premiers pas.

Nous ponctuerons ce week-end de spectacles, de lectures, de siestes, de repas, de dance-floor, de concerts, de conversations, d’hommages, de récits du futur, d’expositions, de témoignages, d’improvisations et de surprises. D’ores et déjà, nous imaginons un grand pique-nique musical, une balade chorégraphique au lever du soleil dans le parc des Buttes-Chaumont, un spectacle aérien pour les tout-petits, de la gadoue pour la famille, un bal de duos…

Nous serons certainement solennels et réjouis, élégants et dévergondés, féminins et masculins, jazz et électro, habités et endormis, historiens et menteurs, du quartier et d’ailleurs, grands et petits, littéraires et acrobates, bêtes et méchants, lucides et utopiques, solitaires et collectifs, basanés et burinés, déterminés et poétiques.

Du samedi 11 mai à 11 heures jusqu’au dimanche 12 mai à 20 heures, nous vous convions à passer 33 heures de fête, musique, théâtre, cirque, performance, extravagance, en compagnie de la troupe éphémère des 20 ans.

Image

Zone Vibrante

jeudi 23 et vendredi 24 mai à 20h

 

ImagePour cette nouvelle proposition faite à l’Atelier du Plateau, le collectif rouennais Les Vibrants Défricheurs nous invite à un concert façon big-bang. Habitué.e.s des lieux inédits, des brassages artistiques et des illusions auditives, les musicien.ne.s et leur cortège sonore s’installent, pour deux soirées, dans chacun des espaces de l’Atelier du Plateau, rêvant à un va-et-vient cosmique, à une expérience sensorielle captivante.

Les compositions de Raphaël Quenehen, entouré de musicien.ne.s sidéraux, créent un tiers-espace vagabond et lyrique. Un paysage sonore mouvant, pour laisser nos imaginaires en expansion.

Image

avec : Raphaël Quenehen, composition, saxophones, Linda Olah, voix, Quentin Ghomari, trompettes, Héloïse Divilly, percussions, Philippe Foch, percussions

Le collectif Les Vibrants Défricheurs est accueilli en résidence à l’Atelier du Plateau

Habka

jeudi 30 mai à 20h

 

ImageKamilya Jubran, chanteuse et oudiste, et Sarah Murcia, contrebassiste et compositrice, se connaissent depuis plus de quinze ans. Avec le langage de la musique traditionnelle arabe d’un côté et le jazz de l’autre, ces deux musiciennes inventives fondent une musique à la fois ciselée, finement travaillée et improvisée.

Pour ce projet, elles mêlent leurs cordes sensibles à celles de trois improvisateurs virtuoses, membres du quatuor Ixi : Régis Huby, Guillaume Roy, Atsushi Sakaï.

Image

avec : Kamilya Jubran, chant, oud, Sarah Murcia, contrebasse, Régis Huby, violon, Guillaume Roy, alto, Atsushi Sakaï, violoncelle

Sarah Murcia est accueillie en résidence à l’Atelier du Plateau

La Montagne

vendredi 31 mai et samedi 1er juin à 20h

 

ImageAperçu à l’occasion de « l’Atelier du Plateau fait son cirque », Guillaume Mitonneau revient dans nos murs, mais en solo cette fois. Avec La Montagne, il présente une performance physique et sensible, qui mêle le théâtre, la danse et l’art du clown.

Le monde actuel est en permanence une épreuve sociale difficile. Inévitable pourtant de prendre la parole en public, un jour ou l’autre. Mais comment maîtriser cet art ? Comment résister à la pression ?

« La solitude face au public c’est la jubilation contradictoire du vertige, la même ivresse qu’en altitude ou à 10 mètres du sol, alchimie du plaisir et de la peur. Le trac est à l’esprit ce que le vertige est à l’estomac : l’altitude et le public sont deux miroirs du vide. » Guillaume Mitonneau

Image

Spectacle de la Compagnie La neige est un mystère - Auteurs : Guillaume Mitonneau et Thomas Chopin - Lumières : Antoine Duris - Costumes : Sonia Bosc - Collaborations artistiques : Claire Dosso, Jalie Barcillon

avec : Guillaume Mitonneau, comédien, clown

©Thomas Apollaire

Lila Bazooka + Small Talks

jeudi 6 et vendredi 7 juin à 20h

 

ImagePolygammiste invétérée et incontrôlable, la bassoniste Sophie Bernado brasse furieusement la marmite des musiques qu’elle épice aussi bien de rap que de musique de chambre, de pop et free jazz, de musique contemporaine et flamenco.
Pour sa première création en solo Lila Bazooka, elle nous entraîne dans les hauts fonds d’un basson tour à tour mélodique, insolite, électrique. Accompagnée par le délicat travail d’imagination sonore de Céline Grangey, Sophie Bernado crée une pièce qui parle au cœur et sculpte les notes comme on franchit les murs.

Pour ces deux soirées, son solo sera suivi de petites conversations musicales avec le violoncelliste Clément Petit et le percussionniste Sylvain Lemêtre. D’un côté, un duo pour « faire feu de tout poil et envoyer l’bois », de l’autre « deux mammifères arboricoles tropicaux suspendus à l’envers dans les sons ».

Image

avec :
Lila Bazooka : Sophie Bernado, basson, Céline Grangey, son
Small Talks, 6 juin : Sophie Bernado, basson, Clément Petit, violoncelle
Small Talks, 7 juin : Sophie Bernado, basson, Sylvain Lemêtre, percussions

Sophie Bernado est accueillie en résidence à l’Atelier du Plateau