Centre Dramatique National de Quartier
 
Hasna El Becharia / Naïny Diabaté

mardi 18 décembre à 20h

 
<< Décembre 2018 >>
DLMMJVS
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     


Les archives
  • Décembre 2018
  • Novembre 2018
  • Octobre 2018
  • Septembre 2018
  • Juillet 2018
  • Juin 2018
  • Mai 2018
  • Avril 2018
  • Mars 2018
  • Février 2018
  • Janvier 2018
  • Décembre 2017
  • Novembre 2017
  • Octobre 2017
  • Septembre 2017
  • Juillet 2017
  • Juin 2017
  • Mai 2017
  • Avril 2017
  • Mars 2017
  • Février 2017
  • Janvier 2017
  • Décembre 2016
  • Novembre 2016
  • Octobre 2016
  • Septembre 2016
  • Juillet 2016
  • Juin 2016
  • Mai 2016
  • Avril 2016
  • Mars 2016
  • Février 2016
  • Janvier 2016
  • Décembre 2015
  • Novembre 2015
  • Octobre 2015
  • Septembre 2015
  • Juin 2015
  • Mai 2015
  • Avril 2015
  • Mars 2015
  • Février 2015
  • Janvier 2015
  • Décembre 2014
  • Novembre 2014
  • Octobre 2014
  • Septembre 2014


  • programmes archivés
  • saison 50
  • saison 49
  • saison 48
  • saison 47
  • saison 46
  • saison 45
  • saison 44
  • saison 43
  • saison 42
  • Image

    ImageDeux musiciennes hors pair se rencontrent pour livrer leur vision féminine et féministe de l’Afrique d’aujourd’hui.
    Entre le VIIème et le XVème siècle, les routes des caravanes sahéliennes furent aussi celles des razzias d’esclaves, ramenés de force du sud-Sahara pour aller servir les nouveaux maîtres du Maghreb. Parmi eux, certains étaient musiciens et guérisseurs, se servant des cérémonies de transe pour exorciser les pathologies psychiques. Ces confréries existent toujours, notamment en Algérie où elles sont appelées Diwan.

    Pour réunir ce que l’histoire a séparé, deux femmes d’exception accordent leurs voix et instruments : Naïny Diabaté, présidente de la société des griots d’Afrique de l’Ouest et Hasna El Becharia, qui a ravi le guembri aux hommes tel Prométhée le feu. Toutes deux retrouvent les profondeurs d’une autre histoire africaine, celle des veillées et des nuits où les vivants, les morts, les animaux, les humains, les choses formaient un grand tout.

    Image

    avec : Hasna El Becharia, guembri, banjo, guitare, chant, Naïny Diabaté, bolon, voix, Souad Asla, voix, Oumou Koïta, calebasse

    En partenariat avec le Festival Africolor.

    ©Maya Ben