Centre Dramatique National de Quartier
  Humeur du jour : Cette compagnie-là
Image

Champ libre à Cette compagnie-là d’Anthony Quenet qui déploie un théâtre performatif où l’on coure jusqu’à épuisement des corps et du langage, où l’on percute les figures mythiques d’Elvis ou de Marylin à celle d’un banal père alcoolique. Burlesque et pathétique s’y côtoient ainsi qu’une musique rock tout droit sorti d’un club de Manchester des années 80. Leur création Brutes devait s’expérimenter deux soirs à l’Atelier du Plateau. On remet la partie en 2021 !

"Nous devions ce soir donner un premier jet de BRUTES. Joie et crainte des premières balbuties.

Brutes, ou un geste poétique, porté sur l’éducation au virilisme, ce qui en découle. A suivre bientôt j’espère. Je l’espère d’autant que je ne m’attendais pas à ce que ce spectacle me bouleverse à ce point. Pour cette carte blanche, j'ai choisi de commencer par la fin, par le devenir.

De nos confins respectifs nous avons tous enregistrés ce texte inspiré par ma vison du film de John Huston sur le scénario de Arthur Miller avec Marilyn Monroe, Clark Gable et Montgomery Cliff. Leur dernier film à tous les trois. Un film de l'avant disparition. Un film de l’entre mondes.

Les mots inenttendus quand ils commencent à vivre leur vie, à se confronter à l’événement :

Ne tremble pas, ne te lance pas : tu contempleras ta grotte en rêvant à l’espace. À l’espace que tu aurais pu avoir. À l’espèce que tu aurais pu être.

Mash Up, car mon travail de metteur je l’assimile de plus en plus au travail d’un DJ, aussi, pour porter ce texte, avec aussi la musique comme personnage, j’ai emprunté ce très beau morceau de LOW: Qorum

En plus de l’Atelier du plateau, merci aussi à la Fondation Beaumarchais de me soutenir pour ce projet. Et aux camarades de Lilas En Scène, chez qui nous avions commencé à travailler en vue de ce moment avec vous.

Je ne pouvais pas envisager cette Carte blanche sans y convier Eva Fogelgesang qui devait ouvrir la soirée avec un extrait de ce spectacle que j’accompagne en donnant la main à la mise en scène.

Elle est là. Antony a commencé à travailler sur BRUTES. EVA en avait marre des fleurs de la Saint Valentin. EVA a croisé Antony. Ça tombe bien. Antony avait envie d’écouter EVA

De ce spectacle faisant des froids des chauds, des chauds des froids il m'apparait important de vous poroposer deux extraits à suivre.

Prenez soin.

Je vous espère."

Anto

Pour voir et entendre des extraits de Brutes fait sur-mesure, c'est par ici

Image