Centre Dramatique National de Quartier
  résidences

fgsfmlsg

Image

L’Atelier du Plateau montre sa détermination à construire des partenariats avec des compagnies et des collectifs de tous les domaines (musique, cirque et théâtre), à initier des créations aux formats autres (grands ensembles, projets transversaux, festivals), à défendre l’indispensable présence des artistes au sein de son espace et à l’échelle de son territoire. L’Atelier du Plateau se situe dans le champ artistique du «risque» et s’ouvre aussi bien à de jeunes artistes aux prémices de leurs parcours professionnels et néanmoins très actifs sur les scènes alternatives qu’à des artistes confirmés dont les nouveaux projets s’affranchissent des prévisibles redites et déplacent, à leur manière, les horizons de leurs pratiques.

Pour la saison 2018-2019, l’Atelier du Plateau accueille des propositions engagées, des projets un peu fous, propices aux mélanges des genres, balayant une large disparité de styles esthétiques et de générations d’artistes. Ainsi, la contrebassiste Sarah Murcia et la bassoniste Sophie Bernado seront accueillies pour porter haut les couleurs d’une musique inventive. Outre des parcours atypiques et musicalement tout-terrains, ces deux personnalités musicales apprécient les zones de turbulences, les croisements de genres, les frottements entre musique de chambre et pop, jazz et punk, musique du monde et rap.

D’autres, peu habitués de l’Atelier du Plateau, rejoignent le dispositif de résidence. Ainsi le pianiste et circassien Alvise Sinivia, récent lauréat de la Villa Médicis, le percussionniste Sylvain Lemêtre, le saxophoniste Pierre Lambla ou encore le collectif rouennais les Vibrants Défricheurs. Ces musiciens ou collectif ont en commun de travailler la musique en résonance avec d’autres arts, de chercher de nouveaux dispositifs scéniques et instrumentaux, de mettre la musique en pièce, joyeusement, généreusement pour faire danser l’imaginaire et les spectateurs.

Concernant les arts du cirque, l’Atelier du Plateau ouvrira ses portes au cirque intimiste de la Compagnie Les Mains Sales, de Colline Caen et Serge Lazar, où s’animent et s’entremêlent les corps, le violoncelle et les chants. Nous accueillerons également en résidence les projets théâtraux de jeunes metteurs en scène qui s’emparent poétiquement de questions sociétales et des différentes formes d’engagements politiques. Ainsi la Compagnie Sans la Nommer, de Fanny Gayard, Rose Guégan et Cédric Lansade, s’empare de l’héritage des luttes ouvrières, la Compagnie Espace Commun de Julien Fišera, par le prisme d’un texte de Jérôme Ferrari, questionne la perte d’identité d’une jeunesse française, et la Compagnie Dans tes rêves de Déborah Benveniste s’empare de façon très intime du poids des ombres de l’histoire et de ses résonnances dans nos corps d’aujourd’hui.

Parallèlement, l’Atelier du Plateau initie et développe quatre temps forts conçus en concertation avec des compagnies et collectifs pour inventer d’autres formes et formats de création ouverts sur le territoire : L’Atelier du Plateau fait son cirque dont ce sera la 17ème édition, La Grande table !, nouvelle édition d’un rendez-vous entre composition musicale et gastronomie, conçu par Joce Mienniel et le collectif musical Drugstore Malone, Autour d’un quart, festival de créations pianistiques dont la 4ème édition rassemblera pas moins d’une dizaine de projets originaux, FERIA, festival à débordement, temps fort de programmation et de création dans et hors les murs, à cheval sur les mois de juin et juillet, élaboré, pour cette nouvelle édition, avec le Théâtre Déplié d’Adrien Béal et Fanny Descazeaux.